5 choses à connaître absolument sur l'eau de Zamzam

5 choses à connaître absolument sur l'eau de Zamzam

Comment pourrait-on parler du grand pèlerinage (hajj) sans parler de l'eau de Zamzam ? C'est quasiment impossible puisque les deux sont intimement liés. Chaque musulman sait que cette eau bénie fait pleinement partie de la religion d'Allah, et qu'Il a voulu que celle-ci coule encore à flots jusqu'à nos jours.Mais connaissez-vous réellement son histoire ? Savez-vous comment elle a jailli, et dans quel contexte ? Retour sur ce miracle d'Allah pour l'éternité.

L'histoire de l'eau de Zamzam

Dans un très long hadith rapporté par Al Boukhari, Ibn Abbas (qu'Allah l'agrée) nous rapporte de manière précise l'histoire de l'eau de Zamzam, qu'il avait entendu du Prophète (aleyhi salat wa salam).

1) Ibrahim agit selon l'ordre d'Allah

Alors que la deuxième épouse d'Ibrahim (aleyhi salam), Hajar, avait avec elle un bébé qu'elle allaitait, qui n'était autre que le prophète Ismaïl (aleyhi salam), Ibrahim les emmena à la Mecque sur ordre d'Allah. Il les installa alors près d'un arbre, non loin de l'emplacement du futur puits de Zamzam. À cette époque-là, personne ne vivait à la Mecque et l'eau y était inexistante. Malgré cela, Ibrahim, obéissant à son Seigneur, abandonna sa femme et son fils avec un simple sac de dattes, et une outre d'eau. Puis Ibrahim commença à partir, sans se retourner. Sans réponse de la part d'Ibrahim, Hajar lui posa cette fameuse phrase : « Est-ce Allah qui t'a donné l'ordre de te comporter ainsi » ? « Oui », répondit-il. Hajar répondit alors : « Alors, Il ne nous abandonnera pas. » On voit donc à quel point comment Hajar avait placé toute sa  confiance en Allah, bien qu'elle se trouvait au milieu de nulle part, seule, avec un bébé en bas-âge.  Alors qu'il avait marché quelque peu, Ibrahim se retourna ensuite vers le lieu où il avait laissé sa famille et fit cette fameuse invocation, présente dans le Coran (sourate 14, v.37) : « Ô notre Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée [la Ka'ba], -Ô notre Seigneur -afin qu'ils accomplissent la Salat. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d'une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants ? » : « رَّبَّنَآ إِنِّىٓ أَسْكَنتُ مِن ذُرِّيَّتِى بِوَادٍ غَيْرِ ذِى زَرْعٍ عِندَ بَيْتِكَ ٱلْمُحَرَّمِ رَبَّنَا لِيُقِيمُوا۟ ٱلصَّلَوٰةَ فَٱجْعَلْ أَفْـِٔدَةًۭ مِّنَ ٱلنَّاسِ تَهْوِىٓ إِلَيْهِمْ وَٱرْزُقْهُم مِّنَ ٱلثَّمَرَٰتِ لَعَلَّهُمْ يَشْكُرُونَ  » Malgré le fait qu'il était prophète, Ibrahim était tout de même inquiet pour sa famille, ce qui est tout à fait naturel. Et puisque son amour et son tawakkoul pour Allah étaient extrêmement puissants, il se tourna vers le plus puissant des puissants, en lui demandant de les protéger. 

2) Hajar se retrouve seule avec Ismaïl

Rapidement, les vivres et l'eau commencèrent à manquer pour Hajar et Ismaïl, qui, avec son très jeune âge, se tordait de douleur à cause de la faim. Et c'est à ce moment précis qu'elle entreprit de faire sept allers-retours entre les monts Safa et Marwa, dans l'espoir de trouver de l'eau ou quelqu'un qui pourrait l'aider. Allah a tellement aimé cette femme qu'Il fit de son épreuve un rite incontournable du hajj, effectué des millions et des millions de fois depuis la prescription de ce 5ème pilier de l'islam. Quel honneur que celui de notre mère Hajar, qu'Allah l'agréée. 

3) Allah récompense Hajar par l'eau de Zamzam

Allah azzawajal récompensa la patience et la piété de notre mère Hajar, en lui envoyant le meilleur des Anges qui puissent exister : Jibril (aleyhi salam). C'est alors qu'il frappa de son aile le sol, et fit jaillir l'eau de Zamzam, d'où le puits tira son nom. Hajar put donc réhydrater son corps et celui de son fils Ismaïl. De peur que l'eau ne s'échappe, elle commença à ramasser des pierres pour stopper son écoulement. L'Ange Jibril lui répondit alors : « Ne crains pas la perte car il y aura ici une maison d’Allah que cet enfant et son père construiront. » Et bien évidemment, cette parole se réalisa puisque quelques années plus tard, Ibrahim et son fils Ismaïl (aleyhim salam) construisirent ensemble la Ka'ba, la Maison d'Allah. 

4)  La Mecque commence à être habitée, Ibrahim revient à la Mecque

Quelques temps plus tard, des voyageurs issus de la tribu de Djouhoum s'installèrent à la Mecque, non loin de Hajar et Ismaïl. Des familles se formèrent et la ville s'agrandit peu à peu. Ismaïl apprit d'eux la langue arabe, et sut très rapidement se distinguer. Il se maria ensuite avec l'une des femmes de la tribu.  Le temps passa et notre noble mère Hajar mourut. Ibrahim revint par la suite, et demanda à son fils de l'aider à construire la Maison Sacrée d'Allah, la Kaaba, toujours sur ordre d'Allah. En construisant la Kaaba, ils répétaient souvent cette invocation : « Ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part ! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient. » : « رَبَّنَا تَقَبَّلْ مِنَّا إِنَّكَ أَنتَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ  » Cette doua est tirée du Coran, dans sourate Al Baqara. 

5) Les bienfaits de l'eau de Zamzam

L'eau de Zamzam est de ce fait bien plus qu'une simple eau. Elle est bénie et fait pleinement partie de la religion d'Allah. Mieux encore, Allah en a fait la meilleure des eaux qui puissent exister sur cette Terre, Allahou Akbar ! Le Prophète (aleyhi salat wa salam) nous en a parlé à plusieurs reprises, dans plusieurs hadiths.  Il a notamment dit dans la première partie d'un hadith, selon Ibn Abbas : « La meilleure eau sur la Terre est l'eau de zamzam, elle permet de rassasier et de guérir.[...] » Tabarani

Toujours dans le même esprit, selon Abou Dharr, le Prophète (aleyhi salat wa salam) a dit à son sujet : « Elle est bénie, elle est un aliment qui rassasie. » Mouslim L'histoire d'Abou Dharr est d'ailleurs impressionnante. Il était en effet resté une trentaine de jours et de nuits dans la cour de la Ka'ba sans manger. La seule chose qui le nourrissait était l'eau de Zamzam, et il a même dit au Prophète (aleyhi salat wa salam) qu'en ne buvant que de cette eau, il était devenu ventru et très résistant à la faim. C'est alors que le Prophète (aleyhi salat wa salam) lui dit qu'il s'agissait d'une eau bénie et qui rassasie.  Dans dans son livre « Majmou' Al Fatawa », Ibn Taymiyya a recommandé aux musulmans de faire des invocations par ce que l'on souhaite, au moment de boire de l'eau de Zamzam. Abdallah Ibn Abbas considérait même l'eau de Zamzam comme étant «شَرَابِ الْأَبْرَارِ» , c'est-à-dire la « boisson des pieux, des rapprochés d'Allah. »

Il y a aussi un autre hadith mentionnant les bienfaits de l'eau de Zamzam, rapporté par le grand compagnon Jabir Ibn Abdillah. Le Prophète (aleyhi salat wa salam) nous y rappelle que l'eau de Zamzam est aussi une guérison pour toutes les maladies. Et combien sont nos frères et sœurs pouvant nous confirmer qu'ils se sont guéris d'une maladie, seulement avec l'eau de Zamzam ? Beaucoup, assurément. D'ailleurs, ce hadith n'est pas sans nous rappeler celui sur « habba sawda », la graine noire – ou la nigelle qui elle aussi est une graine pouvant guérir toutes sortes de maladies. (hadith 5688 rapporté par Al Boukhari) Parmi nos grands savants anciens, on peut par exemple trouver l'exemple d'Ibn Al Qayyim qui utilisait l'eau de Zamzam pour se guérir, dans son fameux livre « Zad Al Ma'ad ». Il y rapporte même l'histoire d'un homme, qui, à l'instar d'Abou Dharr, ne s'était nourrit que d'eau de Zamzam pendant une quarantaine de jours. Malgré cela, l'homme était en forme, avait des rapports intimes avec son épouse, jeûnait et faisait le tour de la Ka'ba. Le grand ouléma Abdoullah Ibn Al Moubarak fait aussi partie de ceux qui ont bu de l'eau de Zamzam, et ce, au cours de son grand pèlerinage à la Mecque. A cette occasion, il avait même dit, parlant à Allah : «  […] ton Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  L’eau de zamzam guérit toutes les maladies » et moi j’en bois pour étancher ma soif le Jour du jugement dernier. » Enfin, c'est avec l'eau de Zamzam que le cœur du Prophète (aleyhi salat wa salam) a été lavé par l'Ange alors qu'il n'était encore qu'un enfant.

Tous les commentaires

Laisser une commentaire